La France A Du Talent

Edition du 13/10/2015
 

PIPER-HEIDSIECK

Exemplaire

PIPER-HEIDSIECK

Régis Camus, Chef de Caves, multiplie les récompenses (élu pour la 8e fois Chef de Caves de l’année par l’International Wine Challenge).


 “L'assemblage de la cuvée Brut, nous dit-il, est réalisé à partir d'une cinquantaine de crus, et cela n'admet aucune fausse note car tout doit converger vers cette sensation de simplicité et de plaisir. La structure est donnée par des Pinots noirs de la Montagne de Reims et de la Côte des Bars. Les Chardonnays de la Côte des Blancs et du Sézannais apportent des nuances florales qui développent une sensation de fraîcheur exceptionnelle. Les Pinots meuniers de la Vallée de la Marne et du Massif Saint-Thierry donnent fruité et fraîcheur. Remarquable Millésime 2006 (17 crus sélectionnés : 9 Grands Crus, 7 Premiers Crus, 8 Pinots noirs, 9 Chardonnays), de mousse très délicate, qui sent les fruits mûrs et les épices, avec cette bouche ample, charmeuse, aux connotations d’agrumes confits, mais tout en vivacité et longueur, un grand vin racé. La cuvée Sublime demi-sec est à la fois très élégante et intense, un vin suave, où s'entremêlent les fruits, les épices, la vanille et les fleurs fraîches, tout en bouche, d'une belle finale, d'une bonne souplesse et d'un bouquet très aromatique aux nuances de coing et de pain brioché. Le brut Rare Millésime 2002 est d'une grande amplitude, d'une très grande finesse et dense, très agréable en bouche par sa richesse aromatique, un Champagne qui fleure le tilleul, la poire, le citron et la noix, de bouche suave. Le Brut Rosé Sauvage est un vin de couleur profonde, charnu en bouche, bien charpenté, qui sent bon la violette et le cassis, tout en fruit, tout en charme, de bouche fine et florale, l'un des meilleurs de l'appellation, idéal sur du saumon fumé. On se fait tout autant plaisir avec ce Champagne L’Excellence, au nez fin, franc, qui se développe vers des nuances de grillé et de fruits cuits, tout en bouche, marqué par une fraîcheur persistante, une grande réussite. “Avec sa majorité de Pinots noirs, ses meuniers de la montagne de Reims et sa centaine de crus, l’Essentiel Cuvée Brut est l’expression ultime de la Cuvée Brut de Piper, la signature de la Maison, selon Régis Camus. C’est lors de ses dégustations pour évaluer l’expression de son brut sans année, qu’il sélectionne un lot, au cœur de la série. Il en met quelques flacons de côté – une série limitée dont les bouteilles sont numérotées - auxquels il fera subir le test de la vérité : une année de plus encore en cave (tirage 2009, dégorgement 2012) et un dosage réduit (à 7g/L), pour en révéler l’essence même. Ayant redéfini le style de la Cuvée Brut Piper, il y a 10 ans, Régis Camus en met ainsi l’excellence à la disposition des palais amateurs de grands vins.” Même maison que Charles Heidsieck.

   

PIPER-HEIDSIECK

Présidente : Cécile Bonnefond
12, allée du Vignoble
51100 Reims
Téléphone : 03 26 84 43 00
Télécopie : 03 26 84 43 49





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAUTERNES ET LIQUOREUX
e_sauternes.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
YQUEM (Hors Classe)
RABAUD-PROMIS
RAYMOND-LAFON
(GUIRAUD)
LOUPIAC GAUDIET (Loupiac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FILHOT
CAILLOU
LA TOUR BLANCHE
BASTOR-LAMONTAGNE
HAUT-BERGERON



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Clos JEAN (Loupiac)*
CLOSIOT (B)
DOISY-VEDRINES*
(COUTET (B))
CROS (Loupiac)
(PIADA)
SIGALAS-RABAUD
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ARCHE PUGNEAU
BEL AIR (Sainte-Croix-du-Mont)*
(CLIMENS (B)*)
LAMOTHE-DESPUJOLS
LAFON
VALGUY
(MALLE*)
ROUSSEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA GARENNE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(ARROUCATS (Sainte-Croix-du-Mont))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Une exploitation familiale (vignoble de 23 ha). Bernard Delagrange, viticulteur à Volnay de père en fils depuis plusieurs générations, installe son exploitation et son habitation à Meursault en 1972. Il a su recréer un ensemble de bâtiments harmonieux, la demeure principale, les communs et les chais enserrant une cour très joliment fleurie, aidé par son fils Philippe et son petit-fils Alban qui assurent la continuité. On se fait plaisir en débouchant ce Meursault Premier Cru Charmes 2012, avec des senteurs subtiles où l'on retrouve le chèvrefeuille et le miel, suave, charmeur. Très beau Pommard Premier Cru Poutures 2012, au nez intense et subtil à la fois (mûre, framboise), typé, tout en bouche, charpenté, charnu, qui commence à très bien s’apprécier. Le Beaune rouge 2012, de robe pourpre, souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr, poivre...). Beau Volnay Premier Cru Caillerets 2012, de belle intensité, aux arômes de fruits noirs cuits et de cuir, aux tanins veloutés. Le 2011, avec des notes de framboise et de cuir en bouche, au nez expressif de fruits cuits et d'épices, est très structuré. Faites une étape dans le restaurant Le ­Pommard (place de l’Europe à Pommard, tél. 03 80 22 08 08), une bonne occasion d’apprécier les spécialités bourguignonnes.

Philippe Delagrange
10, rue du 11 Novembre
21190 Meursault
Téléphone :03 80 21 22 72
Télécopie :03 80 21 68 70
Email : bernard.delagrange@wanadoo.fr
Site personnel : www.grands-vins-de-bourgogne.com

Domaine JAFFELIN Père et Fils


Ce vignoble familial existe depuis plusieurs générations. Monique et Roger Jaffelin s’installèrent en 1950 et agrandirent le vignoble en rachetant des parcelles sur les communes de Chorey-lès-Beaune, Beaune et Pernand-Vergelesses. Aujourd’hui, Roger Jaffelin profite d’une retraite bien méritée, l’exploitation étant reprise par ses 2 fils, Yves et Pierre, qui perpétuent la tradition de ce vignoble de 10 ha et élèvent leurs vins très soigneusement (cuvaison 12 à 16 jours, élevage en fûts de chêne, dont 1/3 de neufs, de 12 à 16 mois selon les millésimes…). Le Corton-Charlemagne Grand Cru 2007, aux senteurs de fumé et d’aubépine, très classique, suave, est un vin de jolie teinte, intense, très charmeur au nez comme en bouche, qui poursuit une fort belle évolution, une valeur sûre. Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Creux de La Net rouge 2010, d’une belle expression aromatique, avec une attaque soyeuse, dégage une bouche riche et charnue, aux notes de cassis, de sous-bois et de réglisse. Excellent 2009, avec ces connotations de prune et d’humus, un vin classique, riche et coloré, corsé, ample, de bouche pleine avec des tanins bien soyeux. Dans la lignée, le Pernand-Vergelesses les Fichots 2010, de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de sous-bois, est un vin qui commence à se fondre. Le Pernand-Vergelesses Les Belles Filles rouge 2008, complet, associant finesse et charpente, est coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille). Le Savigny-les-Beaune 2009, de jolie robe grenat soutenu, dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux. Excellent Pernand-Vergelesses Blanc 2009, de bouche particulièrement élégante, intense et fine avec ses senteurs d’orange et de noisette, d’une longue finale.

Roger, Yves et Pierre Jaffelin
Chemin des Vignes Blanches
21420 Pernand-Vergelesses
Téléphone :03 80 21 52 43 et 03 80 26 14 08
Télécopie :03 80 26 10 39

Domaine Alain GEOFFROY


Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial : son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley. “Le millésime 2013 a été une année compliquée, tardive, où les volumes ont été extrèmement faibles, nous raconte Alain Geoffroy. Le mois de mai, froid et pluvieux a laissé filer les inflorescences qui se transforment en partie en vrille, puis la floraison a été irrégulière, engendrant de la coulure. Le vignoble avait trois semaines de retard et la nouaison s’est passée, elle aussi, moyennement bien. Bien que le mois de septembre ait été superbe, les vendanges ont été tardives et de faible quantité, - 40 % par rapport à une année traditionnelle, mais les jus  avaient de très beaux degrés et un bel équilibre entre la richesse en sucres et l'acidité. Les Chablis 2013, actuellement, sont tout en pureté avec des notes d'agrumes, de fruits à chair blanche et parfois des accents de citron confit, des vins gras, amples en bouche et d’une belle complexité aromatique. En 2014, nous avons fait une belle vendange débutée fin septembre sous le soleil. Rendements plus faibles (- 10 à 15%), dû aux  températures fraîches lors de la floraison. On peut présager d'un joli millésime, franc, très frais avec des notes florales. Ventes en 2015 : 2013, puis 2014.” Séduisant Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2012, avec ces connotations caractéristiques du terroir de petites fleurs blanches et de miel d’acacia, associant rondeur et nervosité. Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2011, très caractéristique de son terroir, d’une grande complexité aromatique (fruits secs, pain grillé), très équilibré, gras en bouche, parfait sur une viande blanche rôtie. Le 2010, d’un grand classicisme, très plaisant avec ces notes de fruits mûrs et de fleurs blanches, est tout en amplitude. Le Chablis Premier Cru Beauroy 2012, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en bouche. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches, tout en amplitude. Très beau 2010, de jolie teinte, intense au nez comme en bouche, rond et distingué, alliant vivacité et suavité, très agréable sur du saumon fumé. Il y a également le Chablis Vieilles Vignes 2012, ample et fin, vraiment séduisant, d'un joli équilibre entre son acidité et une petite sucrosité, au nez caractéristique, de bouche persistante, à apprécier sur un saumon aux asperges, par exemple. Joli Chablis, d’une belle présence aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, et un Petit Chablis, vif et floral, de bouche fraîche. Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.

Nathalie Geoffroy
4, rue de l'Equerre
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 43 76
Télécopie :03 86 42 13 30
Email : info@chablis-geoffroy.com
Site personnel : www.chablis-geoffroy.com

SCEA CHATEAU CAILLIVET


Le château Caillivet est situé à Mazères (Gironde), au sein de l'appellation Graves. Le vignoble entoure une bâtisse en pierres bordelaises âgée de 200 ans, au sommet d'une colline dominant la vallée de la Garonne. En 1997, la passion du vin a conduit Philippe Carrillo et son fils Antoine à créer sur les terres familiales, alors en friche, le vignoble du Château Caillivet. L'origine du nom du château provient du lieu-dit. La vigne mettant plusieurs années à produire, 4 ans après la plantation, les premières vendanges ont donné naissance au millésime 2001. En 2004, Antoine devient exploitant. C’est lui qui gère depuis lors tout le processus de la vigne au vin, et a reçu de nombreuses nominations dans les guides des vins pour la qualité de ses productions. Le château a été racheté en 2013 par Olivier Bourreau, un industriel de la région centre, passionné de vins des Graves, qui continue l'aventure et accompagne le développement du Château Caillivet avec Antoine Carrillo, dans le but de poursuivre le même objectif que par le passé et continuer à garantir une qualité remarquable aux cuvées du Château Caillivet. Aujourd'hui, c'est Célia Carrillo, qui s'occupe de la commercialisation des vins du domaine. Le vignoble fait l'objet d'un suivi permanent, pour obtenir un raisin de la meilleure qualité possible. C'est aussi pourquoi le travail manuel est toujours privilégié, afin de respecter l'objectif qualitatif. Nous élaborons nos vins en recherchant le meilleur équilibre (alcool, acidité, fruit, tanins), dans le respect du terroir. Les vins du Château Caillivet ont une trame reconnaissable et une qualité constante, bien que l’effet millésime nous laisse une part de surprise chaque année.


Lieu-dit Caillivet
33210 Mazères
Téléphone :+33(0)5 56 76 23 19
Email : chateaucaillivet@vinsdusiecle.com
Site : chateaucaillivet
Site personnel : www.chateaucaillivet.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de la CASA BLANCA


Fondé vers 1870, le domaine est un des plus anciens des crus Banyuls et Collioure, situés sur la Côte Vermeille. Sur 8 ha de plantations et de vieilles vignes en terrasses, Laurent Escapa et Hervé Levano donnent naissance à des vins généreux, exprimant pleinement ces terroirs de schistes : le Collioure (vin tranquille) et le Banyuls (vin doux naturel). Depuis 2001, abandon des produits phytosanitaires de synthèse pour les traitements de la vigne. Les engrais chimiques ont été remplacés par des composts dès 1989. Le sol est travaillé par traction animale (labours au mulet) sur le tiers de l’exploitation. Le reste est désherbé chimiquement. Des essais d’enherbement sont en cours pour s’affranchir totalement du désherbant.
Voici le meilleur Collioure rouge 2013, 80% Grenache noir, 10% Syrah et 10% Mourvèdre, élevage pendant 12 mois intense au nez comme en bouche, d’une jolie concentration, au nez de cerise noire, de prune et de fumé, légèrement épicé en bouche, toujours parfait sur un filet de bœuf en croûte (14 €). Le Collioure rouge Lliminari 2013, 40% Mourvèdre, 30% Syrah, 20% Grenache et 10% Carignan, élevage 12 mois, de couleur pourpre, corsé, aux tanins riches, avec ces nuances de poivre et de groseille mûre, est tout en distinction et structure (15 €). 
Beau Banyuls rouge Roudoulère 2013, 90% Grenache noir et 10% Grenache gris, élevage pendant 13 mois en fûts, d’une belle complexité d’arômes, gras et suave, que l’on peut présenter sur des écrevisses à l'américaine ou une fourme d'Ambert (15 €). Le Banyuls Pineil 2012 est puissant au nez comme aux papilles, très typé, d’une persistance dense au palais, un beau vin savoureux comme ce remarquable Banyuls blanc Les Escoumes 2012, au nez fleuri, complexe avec ces notes de petits fruits et de narcisse, à la fois suave et frais.
Hervé Levano et Laurent Escapa

Château MIRE-L'ÉTANG


Le vignoble, propriété de la famille depuis 1972, s’étale en terrasses face à la mer sur un sol aride et très caillouteux (50 ha). Sur le versant Sud du massif de la Clape, les vignobles du Château Mire l'Etang bénéficient d'un terroir unique. Sur des sols argilo-calcaires très caillouteux, la présence de la mer toute proche permet d'équilibrer un climat fortement impacté par la sécheresse.
Dès 2003, le Château Mire l'Etang s'est investi dans une viticulture durable, ou sont mis en avant la qualité alimentaire et le respect de l'environnement. En adoptant une culture raisonnée, à travers le cahier des charges Terra Vitis, le Château développe une viticulture de qualité intimement liée à la préservation de l'environnement et à la protection de la santé du consommateur.
“2014, un grand millésime, précise-t-on, après une année 2013/2014 particulièrement sèche, il était difficile avant l’été d’imaginer ce millésime. Les orages de début août ont gommé un important stress hydrique et ont permis particulièrement aux Syrahs et aux Grenaches de se développer dans les meilleures conditions. Un mois de septembre très ensoleillé et chaud a permis d’obtenir des maturités exceptionnelles.
Les vins rouges présentent ainsi une robe aux reflets pourpre intenses, une concentration aromatique particulièrement riche et des tanins déjà soyeux. Les blancs et les rosés sont particulièrement fruités et présentent une fraîcheur vivifiante.”
Superbe Coteaux-du-Languedoc La Clape rouge Réserve du Château 2012 (50% Syrah, 20% Grenache noir et 30% Mourvèdre, sur sol argilo-calcaire, élevage en fûts de chêne neufs durant 12 mois, cuvaison longue de 4 semaines), harmonieux, complet, d’une jolie persistance aromatique (mûre, garrigue), mêle charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches et soyeux à la fois, bien corsé, de garde (20 €). Le 2011 est de robe pourpre, souple et corsé à la fois, aux connotations de cerise, de sous-bois et d'épices, aux tanins étoffés.
Le Coteaux-du-Languedoc La Clape rouge cuvée des Ducs de Fleury 2013, 55% Grenache noir, 25% Syrah, 20% Mourvèdre, commence à se goûter très bien aujourd’hui, un vin de belle couleur, aux notes de griotte et de fumé, aux tanins riches et soyeux à la fois, et s’ouvre avec un vivet de porcelet aux petits oignons ou un lièvre en civet (12,50 €).
On poursuit avec le Coteaux-du-Languedoc La Clape blanc cuvée Aimée de Coigny 2013, 45% Roussane, 45% Bourboulenc, 10% Grenache blanc, parfumé (agrumes, noisette), mêle rondeur et nervosité, élégant, tout en finale (8 €), le Languedoc rosé cuvée Gris 2014, Grenache noir, Cinsault et Mourvèdre, aux notes d’abricot et de petites fleurs, tout en finale, avec ces nuances de fleurs fraîches et de framboise mûre, qui s’apprécie sur des paupiettes de veau, par exemple (7,60 €), tout en bouche comme, au même prix, le Languedoc rosé cuvée Corail 2014 (Syrah, Cinsault, Mourvèdre), de bouche ample et friande à la fois, à prévoir sur un tajine aux légumes et citrons confits.
Philippe et Bernard Chamayrac
Massif de la Clape
11560 Fleury-d'Aude
Tél. : 04 68 33 62 84
Fax : 04 68 33 99 30
Email : mireletang@wanadoo.fr
www.chateau-mire-letang.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Ets Jean-Pierre MOUEIX


Christian Moueix, le frère de Jean-François Moueix (voir Petrus) est le propriétaire des autres joyaux de la famille, le plus important producteur de Pomerol et l’un des négociants les plus puissants et respectés de la place, ce qui n’est pas rien.
Au sein d’un florilège de belles bouteilles, j’ai toujours un faible pour ce formidable Saint-Émilion 1er GCC Château Belair (12,5 ha, 80% Merlot, 20% Cabernet franc; 40% en côtes argilo-calcaires, 60% en plateau calcaire à astéries). Le 2009 est un grand vin rare, d’une très grande complexité au nez comme en bouche, avec des nuances de violette, de prune, de fraise et de musc, gras, envoûtant, un véritable gouffre d’arômes, de grande évolution.
Le 2007, marqué par ces senteurs très spécifiques de fumé, riche en couleur, au nez délicat où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche puissante, avec des nuances de groseille et de truffe. Le 2006, à la fois charnu et distingué, aux notes persistantes de fruits mûrs (cassis et framboise) et de réglisse, est un vin qui allie concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche, de garde. Le 2005 est un très grand vin, de couleur rouge sombre, aux arômes de cerise et de musc, avec une note réglissée et épicée, à la finale persistante, charpenté et équilibré, dense, très distingué, très fin mais puissant, de lente évolution. Redégustés cette année, le 2001 est particulièrement distingué, fin, typé, de couleur profonde, au nez de mûre et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins veloutés, un vin ample et structuré, d’une bien belle persistance.
À ses côtés, cet autre Saint-Émilion 1er GCC Château Magdelaine. Superficie : 11 ha (90% Merlot, 10% Cabernet franc, 2/3 sont situés sur le plateau calcaire à astéries, et 1/3 sur les molasses). C’est un site viticole très ancien (environ 2 000 ans), exposé au sud, sur la commune de Saint-Émilion. Superbe 2007, avec ce nez complexe où dominent la groseille et l’humus, mêlant puissance et finesse, un vin corsé, très parfumé, épicé comme il se doit, très charnu.

54, quai du Priourat
33500 Libourne
Tél. : 05 57 51 78 96
Fax : 05 57 51 79 79
Email : info@jpmoueix.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château d'EMERINGES


BOIZEL


Étienne OUDART


Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE


Château HENNEBELLE


Château PONT Les MOINES


Château BELLE GARDE


Domaine Pierre MAREY et Fils


Château Le Destrier


Château d'OLLIÈRES


Vignobles Pierre REINHART


Château RASQUE


Domaine La MEREUILLE


Clos BELLEVUE


Henry NATTER


Château de CRAIN


Badie, L'Intendant...


Château ORISSE du CASSE


Château CERTAN de MAY de CERTAN


BRIXON-COQUILLARD


Domaine de BAVOLIER


Château THURON



CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE ALAIN MICHAUD


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE DE BELLEVUE


CHATEAU REDORTIER


HENRY NATTER



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales