La France A Du Talent

Edition du 12/07/2016
 

CHATEAU DU GRAND BOS

Référence

Château du GRAND BOS

un authentique cru bourgeois


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER 2013, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771 et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2005 : robe sombre, grenat aux reflets violine. Nez riche et complexe aux notes de fruits (cerise), de poivre et de sous-bois. En bouche, structuré, ample, équilibré. Finale longue et majestueuse. Rouge 2008 : robe pourpre profonde et dense. Nez épanoui, complexe et riche (baies noires, vanille). En bouche, structure maîtrisée, onctuosité, complexité (cassis, mure), pleine et fondue à la fois. Finale ample et expressive. Rouge 2009 : robe moirée, reflets rubis profond. Nez capiteux à nuances réglisse/caramel. En bouche, puissant et charnu, structuré, aux tanins serrés avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe sombre somptueuse. Nez épanoui, osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse et le caramel. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé avec une petite touche cannelle. Attaque ronde et puissante amenant un corps long, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. au palais. Rouge 2012 : robe grenat à reflets limpides et brillants. Nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, marqués par d’élégantes notes de vanille et d’épices. Après une attaque gourmande, franche et ronde, apparaissent des arômes toastés et vanillés avec des tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2011 : couleur jaune-vert superbe, brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs (amande, figues) et d’agrumes (écorce d’orange et de citron) évoluant vers des nuances plus exotiques (mangue, ananas). En bouche attaque fraîche et délicate. Évolution grasse, acidulée, reflet fidèle du nez fruits secs et agrumes. Bon équilibre avec une finale légèrement minérale, superbe longueur. Vin alliant tradition et terroir. Blanc 2013 : robe pâle à reflets verst brillants. Nez vif, élégant, floral, net, sur les agrumes. Bouche fraîche, grasse, fruitée. Très belle finale, ample et persistante.

   

CHATEAU DU GRAND BOS

André Vincent

33640 Castres
Téléphone : 05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SUD-OUEST
e_sud-ouest.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
BOVILA
CAMINADE
CROZE DE PYS
GAUTOUL
LAVAUR
HAUTE-SERRE
NOZIÈRES
MERCUES
PAILLAS
MAISON-NEUVE
PECH DE JAMMES
ARMANDIERE
PASSELYS
EUGÉNIE
LA COUTALE
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
PERREAU (Montravel)
GRAND-JAURE (P)
PÉROUDIER (BI)
LA PLANTE
VIEUX TOURON (M)
PECANY
SADILLAC
LAROQUE (BI)
MOULIN-POUZY (M)
CLOS DU BREIL
GAILLAC
GRAND CHENE
MAYRAGUES
VIGNALS
BOURGUET
COMBELLE
L'EMMEILLÉ
LABARTHE
LECUSSE (Bl)
MADIRAN
JURANCON

BARRÉJAT
Cru LAMOUROUX (J)
PICHARD
PARADIS
VIELLA
ROUSSE (J)
CAUHAPE
CRAMPILH (J)
CUQUERON
NIGRI
SERGENT
COUSTARRET
LAPUYADE
AUTRES APPELATIONS

VIGNERONS BUZET (Bt)
GUTIZIA (Irouléguy)
JOY (IGP)
VIGNERONS BRULHOIS
GUILLAMAN (IGP)
PLAISANCE (F)
POUYPARDIN (G)
SAINT-GUILLHEM (F)
COUREGE-LONGUE (Buzet)
HERREBOUC
HAILLE (IGP)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
(FAMAEY)
(PELVILLAIN*)
TRIGUEDINA*
(BOUT DU LIEU)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
HAUT-FONGRIVE*
PANISSEAU (BI)
GAILLAC
LACROUX
RHODES
MADIRAN
JURANCON

LAFITTE-TESTON
BORIES
DOU BERNES
AUTRES APPELATIONS

CAVE IROULÉGUY (I)*
VOIE BLANCHE (VP)
GENSAC



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
(TROTTELIGOTTE)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
(ROQUES-PEYRE*)
GAILLAC
MADIRAN
JURANCON
Prod. JURANÇON (J)
AUTRES APPELATIONS

(CAVE FRONTON (F))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de la CROIX BLANCHE


L'arrivée de Guillaume l'arrière-petit fils, jeune diplômé en oenologie, est un nouveau défi. Cette famille de vignerons attachée à son terroir, travaille pour obtenir des vins de qualité. Chaque génération a marqué de son empreinte ce domaine dans cette partie de l'Ardèche provençale où les terrasses de vignes dominent la rivière. Savoureux CDR-Villages rouge cuvée Marguerite 2013 (en hommage à sa grand-mère, trisaïeule depuis 2005), issu à part égale de Syrah et de Grenache, élevé 18 mois en cuve Inox, intense, associe finesse et charpente, un vin coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille), aux tanins fermes et soyeux à la fois, tout en nuances aromatiques, de garde comme le CDR cuvée Claïas 2013, 50% Syrah, 40% Grenache et 10% Mourvèdre, corsé, d’une belle charpente, avec un nez où dominent les fruits mûrs, le poivre et la garrigue, un vin qu’il faut laisser évoluer pour profiter de son potentiel. Le CDR cuvée Prestige blanc 2014, Viognier, vinification par pressée, macération pelliculaire, maîtrise des températures..., est tout aussi séduisant avec cette bouche fine et dense, d’une belle ampleur, avec ces notes de fruits mûrs (pêche et abricot) et de tilleul, parfait, par exemple, sur une truite pochée en sauce.

Famille Archambault

07700 Saint-Martin-d’Ardèche
Téléphone :04 75 04 65 07
Email : daniel.archambault@free.fr
Site personnel : www.domainedelacroixblanche.com

Château Le BOURDIEU


Vignoble de 38 ha planté sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des “croupes”). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style architectural des maisons de maître du XIXe siècle, le Château apparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des “Crus Bourgeois” de 1932. Voilà un très beau et typé Médoc 2012 (50% Cabernet-Sauvignon, 50% Merlot), charnu, un vin riche en matière, aux tanins équilibrés, où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, de bouche riche et corsée. Le 2011 est excellent, d’un beau rouge profond, concentré et fruité, avec des tanins souples, et un nez où dominent la groseille et la prune, avec une légère touche poivrée. Le 2010, très représentatif de ce grand millésime, caractérisé par un nez complexe (cassis, épices...), réunit puissance et souplesse, riche et fin, bien typé, charnu, de bouche pleine. Superbe 2009, au nez subtil dominé par des arômes persistants de fumé, d’humus et de cerise noire, très équilibré, ample, de belle présence tannique, un vin, très prometteur. Le 2008 est ferme et persistant, aux senteurs de mûre et de poivre, aux tanins très bien équilibrés, alliant structure et élégance au palais, où prédominent le cassis et les sous-bois, un vin de garde. Le 2007, de bouche dense, avec des notes prononcées de mûre et de griotte, riche en couleur, développe des tanins fondus et très savoureux.

Guy Bailly
1, route de Troussas
33340 Valeyrac
Téléphone :05 56 41 58 52
Télécopie :05 56 41 36 09
Email : guybailly@lebourdieu.fr
Site personnel : www.lebourdieu.fr

Domaine Le CAPITAINE


Des vignerons à la tête de 28 ha sur les premières côtes de Rochecorbon, qui vinifient tous leurs terroirs séparément avant de procéder après dégustation aux assemblages. “La situation climatique particulière marque un effet millésime fort, explique-t-on, influencé par les conditions de maturité du cépage Chenin qui, selon la richesse en sucre, nous laissent le choix d’élaborer des cuvées de fines bulles ou des vins tranquilles secs ou demi secs. Lorsque l’été indien accompagne particulièrement les vendanges, on peut observer un développement de la pourriture noble qui permet alors la production des vins moelleux.” Tout en séduction, leur Vouvray blanc sec Les Perrières 2014, de robe jaune paille, avec des notes de pêche et de noix fraîche, mêle richesse aromatique et persistance, et s’accorde parfaitement avec une soupe de légumes au lard ou un sandre rôti au chou rouge. Le Vouvray demi-sec blanc Adrien 2014, ample, équilibré, d’une bonne acidité, où dominent les agrumes, le fumé et l’amande, de bouche persistante, tout en suavité, à prévoir sur une salade de poires au foie gras ou de l’Epoisse. Excellent Vouvray moelleux Le Saint-Georges 2014, subtil, persistant, où l'on retrouve des notes franches de grillé, de miel et de poire, dense et distingué à la fois, très fin.

Alain et Christophe Le Capitaine
11, rue Saint-Georges (cave)
37210 Rochecorbon
Téléphone :02 47 52 51 84 et 02 47 52 53 86
Télécopie :02 47 52 85 23
Email : contact@domainelecapitaine.com
Site personnel : www.domainelecapitaine.com

DOMAINE COMTE PERALDI


Beau domaine de 50 ha de vignes, nichées sur les coteaux de Mezzavia, fleuron de la viticulture insulaire. Ce vieux domaine (les premières vignes y furent plantées au XVIème siècle) a été totalement restructuré en 1965 par le Comte de Poix-Peraldi. Il est actuellement le plus important vignoble de l’appellation contrôlée « Ajaccio », et les cépages y sont des plus classiques (Sciaccarello, Cinsault, Carignan, Niellucciu, Vermentino). Superbe Ajaccio Comte Peraldi rouge 2009, de belle robe soutenue, aux notes de mûre et d’épices, alliant charpente et souplesse en bouche, aux tanins riches, auquel il faut laisser le temps de se fondre, à ouvrir avec un gigot à la ficelle, d’excellente évolution. Remarquable Comte Peraldi rosé 2011, de belle teinte, ample, friand, riche, avec ce nez de rose et de lis, et cette pointe d’épices caractéristique. Le Comte Peraldi blanc 2011, aux notes de pêche avec en finale une pointe de pamplemousse, vif et rond à la fois, est ample, tout en arômes. Très beau blanc cuvée Clémence 2010, l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de l’année dans cette appellation, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, tout en suavité, de bonne bouche, aux notes de fruits mûrs, vraiment très charmeur. Il y a aussi cette cuvée Clos du Cardinal rouge 2009, élevée en fûts, marquée par son terroir, un vin d’un beau rubis profond, ample et ferme, volumineux en bouche avec des connotations de cassis, réglisse, épices, charnu, riche, concentré, aux tanins soyeux mais puissants, de garde.

Marilyne Costa
Chemin du Stiletto
20167 Mezzavia
Téléphone :04 95 22 37 30
Télécopie :04 95 20 92 91
Email : domaineperaldi@vinsdusiecle.com
Site : domaineperaldi
Site personnel : www.domaineperaldi.com


> Nos dégustations de la semaine

Château PECANY


Le nom du Château vient de l’occitan “pey cani”, c’est-à-dire “puy au chien”. Benoit Beigner a racheté le Château en 2012 et représente la cinquième génération de viticulteurs, puisque ses parents Christian et Madeleine sont issus d’une ancienne famille de viticuteurs et sont les propriétaires du Château Le Chrisly et du Clos La Selmonie.
On se fait plaisir avec ce Côtes de Bergerac blanc Éclat de fruit 2015 Bio, alliant finesse et rondeur, aux notes persistantes d’amande fraîche et de pêche blanche. Le Côtes de Bergerac rouge cuvée Prestige 2012, de couleur profonde, a des tanins riches et savoureux à la fois, gras, avec des senteurs de fruits cuits. Joli Bergerac rosé Éclat de Fruit 2015 Bio, de couleur rosé soutenu, de bouche friande et finement fuitée, à ouvrir aussi bien sur des crevettes grillées qu’avec des charcuteries.
Le Monbazillac blanc Grains de Folie 2013, tout en arômes, allie onctuosité et fraîcheur aromatique, est un vin qui emplit bien la bouche, charmeur. quant le Monbazillac Château Le Chrisly 2012 (Château des parents), est suave, aux senteurs persistantes, avec des notes de fruits confits, onctueux en bouche.

Benoît Beignier
Le Chrisly
24240 Pomport
Tél. : 06 50 57 62 74
Email : chateaupecany@gmail.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château PENIN


Un domaine de 40 ha de vignes, mené passionnément par Patrick Carteyron, cinquième génération. Le vignoble se situe sur des terrains de graves très localisés, entre le plateau calcaire et la zone de palus. C'est une terrasse caillouteuse du quaternaire apportée par le fleuve, constituée de sables rouges et de galets roulés par la Dordogne depuis le Massif Central, dont l’épaisseur varie de 5 à 8 m, un territoire pauvre propice à la vigne.
Très beau Bordeaux Supérieur Les Cailloux 2012, issu de vignes de Merlot, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, riche et savoureux en bouche, parfumé et typé. Le Bordeaux Natur rouge 2012, un vin vinifié et conservé sans ajout de soufre, est une nouvelle fois très fruité et très agréable, à prévoir sur des magrets à la braise. Le Bordeaux Supérieur Grande Sélection 2012 est d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle très caractéristique. Joli Clairet 2014, tout en rondeur, tout en arômes, tandis que le rosé 2014, plus sec, sent bon la fraise.
Goûtez le Saint-Émilion Grand Cru Château La Fleur Penin 2012, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, vignes âgées de 35 à 70 ans, petite propriété de 2,5 ha achetée en 2011, de couleur intense, aux nuances épicées, un vin dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de pruneau en bouche.

Patrick Carteyron
39, impasse de Couponne
33420 Génissac
Tél. : 05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Fax : 05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
www.chateaupenin.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château MALLIÉ CHANTE L'OISEAU


Quelque 21 ha pour ce vignoble familial, installé sur les pentes sud des coteaux de la vallée de la Garonne. Le terroir est à dominante argilo-calcaire. Les cépages : rouges, Merlot (80 %), Cabernet-Sauvignon et Cabernet franc (9 %), blancs, Sémillon et Sauvignon.
J'ai bien apprécié ce Côtes-de-Bordeaux Saint-Macaire blanc sec cuvée Côté Sud 2012, 80% Sauvignon blanc et gris et 20% Sémillon, de robe délicate, un vin souple, frais en bouche et bien marqué par les fleurs fraîches, à un prix particulièrement attractif (6€). Excellent Côtes de Bordeaux Saint-Macaire cuvée L'Or de Garonne 2009, un blanc liquoreux pur sémillon, médaille de Bronze au concours des Féminalise 2011, vif et bien équilibré, aux arômes de fruits blancs, d'une belle longueur, un vin qui sent la pomme mûre et les noisettes, d'une jolie finesse, alliant rondeur et fraîcheur au palais (15€). Très bon Bordeaux Supérieur cuvée terroir 2009, de jolie robe franche, bouqueté, très chaleureux et charnu (6€).
Goûtez le Premières-Côtes-de-Bordeaux cuvée terroir 2005, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, avec des tanins fermes et soyeux à la fois (7€), et le Bordeaux rouge cuvée Excellence 2010, élevage 12 mois en barriques de chêne neuves, de robe rubis, au nez de petits fruits rouges mûrs, très parfumé, ample, de bonne charpente, généreux et persistant. On n'hésite pas.

Julien et Danièle Mallié

> Les précédentes éditions

Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château FONTBONNE


Château GAUTOUL


Pierre MIGNON


Château LARRAT


Château CANON-CHAIGNEAU


Château BELLE GARDE


Domaine de La GAUTERIE


Château DESMIRAIL


HUBER et BLÉGER


HAMM


GOSSET


Domaine des HAUTS PERRAYS


Domaine de MONTIGNY


Domaine PERALDI


Denis FORTIN


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


Joseph DORBON



CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHATEAU LAROQUE


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE PICHARD


DOMAINE PIERRE GELIN


CHATEAU DU MASSON


CHATEAU DE GUEYZE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE DE ROSIERS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales